payday loans
payday loans
Skip to content

Accueil Grand Public Journée mondiale de l’asthme
Asthme

  • Qu’est-ce que l’asthme ?

    L’asthme est une maladie chronique courante qui affecte les voies respiratoires qui mènent aux poumons.

    L’asthme se caractérise par de l’inflammation des parois des bronches (tuméfaction et rougeur des muqueuses des voies respiratoires), induisant un spasme bronchique par contraction des muscles qui entourent les voies respiratoires et surproduction des sécrétions bronchiques entrainant un encombrement des bronches.

    L’ensemble de ces processus se traduisent par l’apparition des symptômes de l’asthme soit : essoufflement, oppression thoracique, toux et respiration sifflante.

    Ces symptômes peuvent apparaitre sous l’effet de certains facteurs dits déclencheurs, occasionnant une obstruction des voies respiratoires sensibles ce qui empêche l’air de circuler librement dans les poumons.

    Cette maladie compte parmi les causes les plus répandues de visites à l’urgence, d’hospitalisation et de visites non prévues chez le médecin. C’est aussi la principale cause d’absentéisme à l’école et au travail.

    En Tunisie, l’asthme touche 5 à 10% de nos concitoyens, est toujours considéré comme une maladie taboue que la majorité des malades et leurs familles n’acceptent pas. Pourtant, cette maladie peut tuer ; elle peut être aussi facilement contrôlée et on dispose actuellement de tous les moyens pour lutter contre l’asthme.




  • Quels sont les symptômes courants de l’asthme ?

    Les principaux symptômes de l'asthme sont

    • la toux,
    • les sifflements,
    • l'oppression thoracique,
    • les crachats et l'essoufflement.

    Les manifestations de la maladie peuvent varier spontanément avec le temps, ou suite au contact avec des irritants respiratoires.

    La gravité de l’asthme peut varier et ses symptômes se manifester à l’improviste. La présentation de la maladie diffère, par exemple :

    • Certains rapportent ces symptômes quand ils font de l’exercice ou quand ils attrapent un rhume.
    • D’autres souffrent d’allergies saisonnières qui ne font apparaître des symptômes qu’à certaines périodes de l’année.
  • Quels sont les déclencheurs courants de l'asthme ?

    1. Virose : un simple rhume peut provoquer au bout de quelques jours d'évolution l'apparition d'une crise.
    2. Allergènes : acariens, moisissures, animaux, pollens.
    3. Irritants : fumée, tabagisme actif et passif, pollution, gaz d'échappement, produits nettoyants
    4. parfums, peinture, changements de température
    5. Exercice – le plus souvent la course, mais tout exercice intense peut provoquer l’apparition de symptômes.
    6. Tout comme faire de l’exercice, rire ou pleurer peut déclencher de l’asthme parce qu’on respire vite et qu’on fournit un effort.


  • Est-ce que l'asthmatique devrait éviter de faire des efforts physiques ?

    Au contraire, l'exercice aide à mieux maîtriser l'asthme et à en réduire les manifestations. Il est important que l'asthmatique se tienne en forme.

  • Est ce que le tabagisme nuit à l'asthme ?

    Absolument, l’exposition à la fumée de tabac peut favoriser la survenue d’une crise d'asthme, par ailleurs l'asthmatique qui fume pourra moins bien réagir aux médicaments et l'asthme pourra lui causer plus de problèmes.

  • Comment se diagnostique l'asthme ?

    L'asthme se diagnostique principalement, chez la personne qui présente des symptômes compatibles (toux, sifflements, oppression thoracique, crachats et essoufflement), et par la mesure de la variabilité de l'obstruction des bronches.

    Votre médecin va vous mesurer le souffle et rechercher l’obstruction bronchique et la réversibilité de celle-ci sous traitement broncho-dilatateur.

    Par ailleurs l’enquête étiologique permettra de préciser les facteurs étiologiques et déclenchants de la maladie.

  • Comment traiter l'asthme ?

    Le but principal du traitement de l'asthme est de permettre à la personne asthmatique de meneur une vie normale par une bonne maîtrise de la maladie.

    Le traitement repose sur ces deux axes :

    1. Eviter les facteurs déclenchants de l’asthme : facteurs inflammatoires et irritants.

    2. Prendre des médications : il s’agit de deux grands types de médicaments :

    • Bronchodilatateurs : qui dilatent les bronches
    • Et anti-inflammatoires soit la cortisone en inhalation ou sous forme de pilules qu’on appelle anti-leucotriènes.

    Quand doit-on prendre les pompes bleues (bronchodilatateur à action rapide) ?

    • Ces médicaments (sprays) sont utilisés seulement au besoin pour soulager les symptômes (spasme bronchique) ; la dose et à la fréquence doit être la plus faible possible.
    • Leur utilisation n’engendre pas une addiction.

    Quand doit-on prendre les corticostéroïdes en inhalation (cortisone en aérosol) ?

    • Ces médicaments doivent toujours se prendre de façon bien régulière, en général, deux fois par jour pour la plupart des asthmatiques, à la dose qui sera recommandée par le médecin.
    • Ce sont les médicaments de maintien.




  • Comment utiliser mon inhalateur ?

    1. Enlever le capuchon de l'aérosol-doseur.
    2. Agiter l'aérosol-doseur.
    3. Lever la tête. Le placer dans, ou à 2 doigts de la bouche.
    4. Expirer normalement.
    5. Commencer à inspirer et appuyer 1 fois sur la cartouche. Continuer à inspirer de façon lente et profonde.
    6. Retenir la respiration 5 à 10 secondes.
    7. Attendre 1 minute avant de prendre une 2e bouffée.
  • Qu'est-ce qu'on veut dire par « la maîtrise » ou « contrôle » de l'asthme ?

    L’asthme est dit contrôlé si on atteint les buts suivants :

    • Des symptômes d'asthme le jour moins de 4 jours par semaine.
    • Presque jamais de crises nocturnes.
    • Activités physiques normales.
    • Pas d'absentéisme du travail ou de l'école en raison de l'asthme.
    • Exacerbations (détérioration de l'asthme) rares et légères.
    • Recours aux médications de secours (spray bleue) moins de 4 fois par semaine.
    • Des résultats de débits expiratoires en dedans de 15% des meilleures valeurs obtenues et peu de variations de ces dernières.
  • Quand faut-il voir un médecin ou se rendre à l’urgence ?

    L’asthme s’aggrave quand :

    • La toux et la gêne respiratoire sifflante devient plus fréquente et survient la nuit ;
    • Le traitement de fond habituel devient inefficace avec recours fréquent au spray.

    Il faut voir un médecin lorsque :

    • le médicament de soulagement inhalé n’a plus d’effet après 3 ou 4 heures.
    • Diminution du souffle (débitmètre de pointe (instrument de mesure du souffle)
    • respirer ou parler devient de plus en plus difficile.
    • la respiration au repos est sifflante

    Se rendre immédiatement à l’hôpital :

    • Si les lèvres ou les ongles prennent une couleur gris-bleu ;
    • Si chaque respiration amène un tirage visible de la peau dans le cou ou autour de la clavicule ;

    L’ASTHME GRAVE EST UNE URGENCE.!


find-us-on-facebook-2

United4LungHealth

image001

waw15-clr-logo2

WCD2015



PubMed Logo
Word

 To: 

Langtolang Dictionary

CNP2014Ebook

50x50_firefoxsafari_iconGchrome


Notre site est optimisé pour les Navigateurs suivants : Firefox, Safari et Google Chrome. Cliquez sur l'un des logos ci-dessus pour le télécharger et l'installer gratuitement.

Tabac

Accueil Grand Public Journée mondiale de l’asthme Top