payday loansLoading...
payday loans
Skip to content

Accueil FMC Article du mois Efficacy and safety of Nintedanib in idiopathic pulmonary fibrosis. Dr Karim Rekik
Efficacy and safety of Nintedanib in idiopathic pulmonary fibrosis. Dr Karim Rekik

Source : Efficacy and safety of Nintedanib in idiopathic pulmonary fibrosis.

Papier paru le 18 mai 2014 sur le site du New England Journal..
Auteurs : RICHELDI L, DU BOIS RM, RAGHU G, AZUMA A, BROWN KK, COSTABEL U, et al.

Article Résumé par Dr Rekik Karim.


Cet article rapporte les résultats de deux essais de phase 3 confirmant l'efficacité du Nintedanib, un inhibiteur de tyrosine kinase, sur la fibrose pulmonaire idiopathique (IPF).

Développé initialement comme anticancéreux, le Nintedanib est doté d'une activité antifibrosante et anti-angiogénétique. Des essais de phase 2 avaient montrés que cette molécule, prescrite à la dose de 150 mg x2 /j, semblait réduire le déclin de la CVF et les exacerbations de la maladie, tout en ayant une tolérance acceptable. Deux essais de phase 3 (IMPULSIS 1 et 2) ont donc été réalisés pour confirmer ces résultats.

1066 patients ont été recrutés au total (IMPULSIS 1 et 2). Les patients étaient éligibles s'ils avaient plus de 40 ans, avaient une FPI confirmée et que celle-ci était à un stade relativement peu avancé : CVF > 50 % de la théorique et DLCO entre 30 et 79 % de la théorique. Les participants étaient randomisés en 2 groupes (répartition 3/2) recevant soit du Nintedanib à la dose de 150 mg x2 /j soit un placebo, le tout pendant un an.

L'efficacité du Nintedanib s'est vérifiée sur le critère principal de jugement, qui était le déclin de la capacité vitale forcée (CVF) sur un an : le déclin annuel de la CVF était de 114.7 ml sous Nintedanib contre 239.9 ml sous placebo (différence : 125.3 ml; IC à 95 % : 77.7 à 172.8; P<0.001) dans IMPULSIS-1 et de 113.6 ml sous Nintedanib versus 207.3 ml sous placebo (différence : 93.7 ml /an; IC à 95 % : 44.8 à 142.7; P<0.001) dans IMPULSIS -2. Le délai avant la première exacerbation (critère secondaire) était significativement retardé dans IMPULSIS-2 mais pas dans IMPULSIS-1. On notait également une légère amélioration de la qualité de vie évaluée par le score SGRQ dans IMPULSIS-2 (-2.69). La mortalité à un an était de 5.5 % dans le groupe actif contre 7.8 % dans le groupe placebo (différence non significative mais tout de même encourageante).

Inpulsis

L'effet secondaire le plus fréquemment observé était la diarrhée (62 % des cas sous Nintedanib contre 18 % sous placebo). Celle-ci était généralement légère à modérée et n'a conduit à arrêter le traitement que chez 4.9 % des patients sous Nintedanib.

Avec le Nintedanib et la pirfénidone, dont l'efficacité sur le déclin de la CVF a également été confirmée par un article mis en ligne le jour même sur le site du NEJM, nous disposons enfin de médicaments efficaces sur la FPI. Cependant cette efficacité reste toute relative comme le montre le faible impact du Nintedanib sur la qualité de vie et la mortalité. Plusieurs questions restent posées : quelle est l'efficacité de ce médicament chez les patients plus sévères (CVF < 50 % de la théorique) ? La combinaison de la pirfénidone et du Nintedanib aura-t-elle un effet additif ? Peut-on extrapoler ces résultats aux fibroses pulmonaires des connectivites ?


 

find-us-on-facebook-2

United4LungHealth

image001

waw15-clr-logo2

WCD2015



PubMed Logo
Word

 To: 

Langtolang Dictionary

CNP2014Ebook

50x50_firefoxsafari_iconGchrome


Notre site est optimisé pour les Navigateurs suivants : Firefox, Safari et Google Chrome. Cliquez sur l'un des logos ci-dessus pour le télécharger et l'installer gratuitement.

Tabac

Accueil FMC Article du mois Efficacy and safety of Nintedanib in idiopathic pulmonary fibrosis. Dr Karim Rekik Top